Le Réseau mondial de prière du Pape, une participation à la dynamique du Coeur de Jésus

Nous avons commencé la refondation de l’Apostolat de la Prière il y a presque dix ans. C’est un long processus spirituel qui ne dépend pas de nos forces ou de nos capacités, mais de notre écoute de l’Esprit du Seigneur, car c’est Lui qui nous conduit. Cette refondation a été nécessaire pour que ce trésor spirituel de l’Église soit confié au plus grand nombre, en particulier aux nouvelles générations, mais aussi pour que nous soyons plus fidèles à la mission que le Saint-Siège nous a confiée depuis la fin du XIXe siècle. Notre mission est de prier et de relever les défis de l’humanité et de la mission de l’Église, exprimés à travers les intentions de prière du Pape. Ceci n’est possible que dans une communion profonde avec le Coeur de Jésus, c’est pourquoi nous proposons à celles et ceux qui veulent faire partie de ce réseau, un itinéraire spirituel, le « Chemin du Coeur ». Ce parcours conduit notre coeur à être profondément uni au Coeur de Jésus, dans une mission de compassion pour le monde.

Ce processus de refondation ne transforme pas l’Apostolat de la Prière en une réalité totalement nouvelle ou différente, mais il nous aide à aller plus profondément et plus fidèlement au Coeur de Jésus. Les peurs et les insécurités sont souvent sources de malentendus. C’est normal et même prévisible, car dans ce processus, il est difficile de comprendre la dynamique de la continuité associée à la nouveauté. En d’autres termes, le nouveau vient prolonger ce qui existe déjà, mais autrement. N’est-ce pas ce que Jésus dit quand il parle de la pièce d’étoffe neuve sur un vieux vêtement ? (Mc 2, 21-22. Comme nous le montre l’Évangile, les malentendus abondent quand l’Esprit du Seigneur fait des choses nouvelles.

Le processus actuel de refondation, mené par l’Esprit du Seigneur, trouve sa source dans la réforme entreprise en 1861 par le Père Henri Ramière. Ce prêtre jésuite donna un nouveau dynamisme à l’Apostolat de la Prière, en expliquant à ses membres que la dévotion au Coeur de Jésus faisait partie du chemin proposé. Dans la publication de la première revue du Messager du Sacré Coeur de Jésus, il invitait à prier pour les intentions du Coeur de Jésus. A partir de 1879, ces intentions de prière furent formulées chaque mois par le Pape et confiées à l’Apostolat de la Prière. Ramière montra que cette prière était apostolique et ouverte sur le monde et que, par la prière d’offrande, nous nous unissons au Coeur de Jésus au service de sa mission.

La prière apostolique ou missionnaire est une prière qui nous prépare à la mission du Christ dans la vie quotidienne. Par la prière d’offrande, nous nous rendons disponibles à sa mission. Cette attitude de disponibilité intérieure à la mission se traduit en ouverture de coeur et docilité à l’Esprit du Seigneur. C’est pourquoi le titre du document de recréation de l’Apostolat de la Prière s’intitule : « Un chemin avec Jésus dans une disponibilité apostolique » (2014). Ce que le Père Ramière appelait « prière et zèle » (signifiant attention, diligence, engagement) pour le
Royaume du Christ, nous l’appelons aujourd’hui « prière et action », car la véritable prière nous dispose à l’action, elle nous ouvre aux autres et au monde.
Ramière synthétise l’Apostolat de la Prière en trois caractéristiques : « [a] la prière, comme moyen d’action universel » ; « [b] l’association, comme condition nécessaire à l’efficacité de la prière » ; « [c] l’union au Coeur de Jésus, comme source de vie d’association ».

Ce qu’on appelait « association », nous l’appelons aujourd’hui « réseau », ce qui transpose au mieux l’intention originelle. Ramière l’expliquait clairement quand il disait que : « Ce n’est pas une association comme les autres, ni une nouvelle oeuvre qui s’ajouterait aux autres, mais un nouveau lien qui unit toutes les associations ecclésiales dans une même démarche pour la mission de l’Église » (voir publication « L’Apostolat de la Prière », 1861). Dire que l’Apostolat de la Prière est la « Sainte Ligue des Coeurs chrétiens unis au Coeur de Jésus » revient à utiliser l’expression actuelle « Un réseau de coeurs unis au Coeur de Jésus ».

Ce réseau de coeurs est devenu aujourd’hui le Réseau Mondial de Prière du Pape, à qui le Saint-Père confie ses intentions de prière, celles-ci nous donnant à connaître les défis de l’humanité et de la mission de l’Église. Des défis qui sont le fruit de son regard et de son discernement priant de portée universelle, et qui incarnent les intentions du Coeur de Jésus. Faire partie de ce réseau de prière nous conduit à grandir dans la disponibilité à la mission de compassion de Jésus pour le monde et à entrer dans la dynamique du Coeur de Jésus.

Comment en faire partie ? Deux formes de participation sont proposées : une forme « ouverte » et une forme « d’appartenance et d’engagement », qui elle-même peut se vivre au niveau personnel ou communautaire. Ces modalités sont une réinterprétation actualisée des trois degrés de participation des Statuts de 1896, qui étaient en vigueur dans plusieurs pays.

La modalité de participation ouverte, accessible à tout baptisé, consiste à prier pour les intentions de prière du Pape, en particulier le premier vendredi de chaque mois, « Journée de prière mensuelle pour ses intentions ».

La modalité d’appartenance et d’engagement requiert un investissement plus actif au niveau personnel ou communautaire. Sur le plan personnel, il suppose trois moments de prière dans la vie quotidienne.
Les textes sont accessibles sur notre plate-forme de prière Click To Pray :
• « Avec Jésus dans la matinée » propose une prière d’offrande.
• « Avec Jésus dans l’après-midi » est une prière qui nous permet de soupeser notre coeur et de repartir pour le reste de la journée.
• « Avec Jésus dans la soirée » offre une relecture pour évaluer notre disponibilité à vivre la mission que le Seigneur nous donne.

Comme le précisent les Statuts : « Cette prière et cette disponibilité apostolique sont toujours unies à Marie, Reine des Apôtres » (2.1).
Pour les personnes qui font l’expérience d’un appel à vivre plus étroitement unis au Coeur de Jésus et qui désirent formaliser leur offrande personnelle, leur engagement et leur service dans ce sens, la consécration ou « alliance avec Jésus-Christ » est proposée. Cela fait d’elles des « apôtres de la prière », s’engageant à être disponibles pour le service de leurs communautés,
paroisses, écoles, etc. en tant que membres du Réseau Mondial de Prière du Pape (qui comprend le Mouvement Eucharistique des Jeunes).

Au niveau communautaire, une paroisse ou une communauté chrétienne peut souhaiter s’engager dans ce service ecclésial, aujourd’hui oeuvre pontificale, en se réunissant spécifiquement pour prier aux intentions du Pape et en particulier, en réservant le premier vendredi du mois à cette fin.

Les Groupes de l’Apostolat de la Prière, nés de notre tradition spirituelle et présents dans les paroisses, représentent notre engagement communautaire le plus essentiel et important en nombre de personnes. Ces groupes forment le Réseau Mondial de Prière du Pape qui, dans de nombreux pays est la partie visible de l’iceberg. Sans ces groupes, qui entretiennent fidèlement la flamme du trésor spirituel que le Seigneur nous a confié, nous n’aurions jamais pu initier la refondation de ce service ecclésial. Dans de nombreux pays, ils bénéficient d’une structure diocésaine et, dans certains cas, ont leurs propres instructions ou règlements internes. Ils sont invités à s’intégrer, à leur rythme, au processus de « refondation » afin d’approfondir leur source spirituelle et de redécouvrir la dynamique originelle du Coeur de Jésus.

Ce processus de refondation des groupes de l’Apostolat de la Prière demande du temps car il faut respecter le rythme de chacun. Les personnes qui découvrent le Réseau Mondial de Prière du Pape peuvent former des communautés qui endossent déjà pleinement la « refondation ». Le Chemin du coeur est l’itinéraire spirituel qui incarne cette refondation.

Non seulement ces communautés prient et adoptent une attitude intérieure de disponibilité et de collaboration à la mission de l’Église, mais elles se mobilisent concrètement, en cherchant les moyens de se mettre au service des défis de l’humanité et des besoins de l’Église. Les personnes qui forment ces communautés s’engagent, personnellement et en groupe à vivre selon la dynamique du Coeur de Jésus. De même, comme le soulignent les Statuts (2.2), ils soutiendront notre branche jeune, le Mouvement Eucharistique des Jeunes, s’il existe déjà localement, ou bien la pastorale des jeunes (paroisse ou école, etc.).

Tout processus de refondation peut engendrer des malentendus, des tensions et des craintes. L’important est de mettre notre confiance dans le Seigneur, car c’est Lui qui nous conduit. Le Réseau Mondial de Prière du Pape (Apostolat de la prière) est essentiel à la mission de l’Église car, sans prière, il ne peut y avoir de mission qui soit docile à l’Esprit du Seigneur. Aujourd’hui, comme hier, le Seigneur lui donne son feu, le feu de son Coeur.

Fréderic Fornos, SJ
Directeur international

Revista Mensageiro – Portugal Janvier 2019

Télécharger pdf