Le Pape François appelle les chrétiens à donner un témoignage de vie qui attire, et non qui exige ou oblige

Dans La Vidéo du Pape d’octobre, le Pape François demande à tous les chrétiens d’être disciples missionnaires dans leur vie quotidienne et dans leur travail de chaque jour, en témoignant, par des vies ayant saveur d’Evangile, de leur rencontre avec le Christ.

(Cité du Vatican, 30 septembre 2021) –  La Vidéo du Pape, qui diffuse l’intention de prière que François confie à toute l’Église catholique à travers le Réseau Mondial de Prière du Pape vient de paraître pour le mois d’octobre. En ce mois de lancement du Chemin synodal et de célébration de la Journée Mondiale des Missions, le Saint-Père approfondit la nature évangélisatrice de l’Eglise et nous appelle tous à être des disciples missionnaires.

Cette mission à laquelle tous les baptisés sont appelés consiste surtout à « être disponible à son appel et de vivre unis au Seigneur dans les choses les plus quotidiennes, le travail, les rencontres, les occupations de chaque jour,[1] les hasards du quotidien, en nous laissant toujours conduire par l’Esprit Saint ».

De l’Eglise missionnaire aux disciples missionnaires

Dans quelques jours débutera le Chemin synodal de l’Église, un appel à cheminer ensemble en tant que « peuple de Dieu pèlerin et missionnaire ». Déjà, dans  La Vidéo du Pape d’août 2021 François avait souligné que la vocation propre de l’Église est d’évangéliser. Il avait alors défendu une Eglise faisant « un choix encore plus missionnaire », et proposé de « commencer la réforme de l’Église par nous-mêmes ».

Ce mois-ci, le Pape précise cet appel, en invitant les hommes et les femmes à se laisser « toucher » par le Christ et à témoigner ainsi d’une vie qui suscite la curiosité, qui attire sans obliger ni exiger. Dans La Vidéo du Pape il nous dit que le témoignage de vie suscite l’admiration, et que l’admiration amène les autres à s’interroger : « Comment est-ce possible ? » ou « D’où lui vient le don de traiter les autres avec amour, bonté, affabilité ? »

Être missionnaire, c’est chercher et encourager la rencontre personnelle, en face à face, de personne à personne. Dans le livre-entretien Sans Jésus nous ne pouvons rien faire : être missionnaire aujourd’hui dans le monde,[2] qui recueille l’échange entre le Pape François et le journaliste italien Gianni Valente, le Saint-Père affirme clairement que « l’Eglise grandit par l’attraction et par le témoignage ». Il s’agit de vivre près de Jésus, dans la rencontre avec les autres : « Si c’est le Christ qui vous attire et que vous agissez parce que vous êtes attiré par le Christ, les autres n’ont aucune peine à s’en rendre compte. Il n’est pas nécessaire de le démontrer et encore moins de l’afficher ». Il s’agit d’incarner l’Evangile dans la vie quotidienne. Comme un feu qui allume d’autres feux.

Mission et synodalité

« Une Église synodale ne peut être qu’une Église missionnaire, parce que la mission ne peut commencer qu’avec ce dynamisme d’écoute mutuelle qui est la prémisse et la condition pour accueillir ce que l’Esprit suggère à l’Église », déclare le secrétaire général du Synode des évêques, le cardinal Mario Grech. « Ce n’est qu’en priant et en ouvrant les yeux sur tout ce qui nous entoure – comme nous le rappelle le pape François – qu’il sera possible de percevoir l’action déjà opérante de l’Esprit et d’être une Église en mouvement, missionnaire, qui évite l’autoréférentialité et qui donne à tous le « sacrement de l’attention » dont le monde a tant besoin. »

Discerner et reconnaître l’action de l’Esprit Saint

Le P. Frédéric Fornos S.J., Directeur International du Réseau Mondial de Prière du Pape, rappelle que « Les intentions de prière du pape, qui sont présentées chaque mois, font partie de la prière et du discernement du Saint-Père. Ces intentions de prière, dans le contexte du Chemin synodal que l’Église, en tant que peuple de Dieu, est en train d’initier, sont une invitation à discerner et à reconnaître comment l’Esprit du Seigneur nous appelle à relever les défis de l’humanité et de la mission de l’Église. N’oublions pas que le Chemin synodal est en vue de la mission, d’une église missionnaire « aux portes ouvertes » (EG, n.46) et qu’il trouve sa source dans la prière ».

La Vidéo du Pape est possible grâce à la contribution désintéressée de nombreuses personnes. Cliquez sur ce lien pour faire un don.

Où regarder la Vidéo ?

A propos de La Vidéo du Pape

La Vidéo du Pape est une initiative officielle de portée mondiale qui relaie les intentions mensuelles du Saint-Père. Elle est réalisée par le Réseau Mondial de Prière du Pape (Apostolat de la Prière). Depuis 2016, La Vidéo du Pape a enregistré plus de 158 millions de vues sur l’ensemble des réseaux sociaux. Elle est traduite dans plus de 23 langues et a une couverture de presse dans 114 pays. Les vidéos sont produites et réalisées par l’équipe de La Vidéo du Pape du Réseau de Prière, coordonnée par Andrea Sarubbi, avec le soutien de l’agence La Machi Communication for Good Causes. Le projet est soutenu par Vatican Media. Pour plus d’information : La Vidéo du Pape

A propos du Réseau Mondial de Prière du Pape

Le Réseau Mondial de Prière du Pape est une œuvre pontificale dont la mission est de mobiliser les catholiques par la prière et l’action face aux défis de l’humanité et de la mission de l’Église. Ces défis se présentent sous la forme d’intentions de prière confiées par le Pape à toute l’Église. Sa mission s’inscrit dans la spiritualité du Cœur de Jésus, c’est une mission de compassion pour le monde. Ce réseau a été fondé en 1844 en tant qu’Apostolat de la Prière. Il est aujourd’hui présent dans 89 pays et compte plus de 22 millions de catholiques. Il comprend une branche jeunes, le MEJ – Mouvement Eucharistique des Jeunes. En décembre 2020, le Pape a constitué cette Œuvre Pontificale en tant que fondation vaticane et a approuvé ses nouveaux statuts. Son directeur international est le P. Frédéric Fornos, SJ. Pour plus d’informations : www.prieredupape.va

CONTACT PRESSE
press@thepopevideo.org
+34 633 32 33 29

[1] Pape François, 2020. Sans Jésus nous ne pouvons rien faire : être missionnaire aujourd’hui dans le monde. Bayard et Libreria Editrice Vaticana. « Pour être en état de mission, il suffit d’être dans la vie comme elle vient, en vivant de façon missionnaire les gestes les plus habituels, les occupations les plus ordinaires, au milieu des personnes que le Seigneur nous fait rencontrer. »

[2] Pape François, 2020. Sans Jésus nous ne pouvons rien faire : être missionnaire aujourd’hui dans le monde. Bayard et Libreria Editrice Vaticana.

Télécharger doc