Parmi les plus vulnérables d’entre nous, figurent les personnes en situation de handicap.

Certaines d’entre elles souffrent d’un rejet fondé sur l’ignorance, sur des préjugés, ce qui les conduit à être marginalisées.

Les institutions civiles doivent soutenir leurs projets en leur donnant accès à l’éducation, à un emploi et à des espaces où exprimer leur créativité.

Il faut des programmes et des initiatives qui favorisent l’inclusion.

Nous avons surtout besoin de grands cœurs qui aient la volonté de les accompagner.

Nous devons changer un peu notre mentalité pour nous ouvrir aux contributions et aux talents de ces personnes aux capacités différentes, aussi bien dans la société que dans la vie de l’Église.

Ainsi, créer une paroisse pleinement accessible ne signifie pas seulement supprimer les barrières physiques, mais également assumer le fait que nous devons cesser de parler d’ « eux » et commencer à parler de « nous ».

Prions afin que les personnes en situation de handicap bénéficient de l’attention de la société et que les institutions promeuvent des programmes d’inclusion pour leur participation active.

François

Communiqué de Presse –  Réflexion sur le Intention de Prière 2023