Vous pouvez trouver ici la traduction française des Statuts 2020 du Réseau Mondial de Prière du Pape, qui inclut le MEJ, en version PDF, avec une introduction et en version pour impression.

Introduction aux Statuts :

En 2009 le P. Adolfo Nicolás SJ, Supérieur Général de la Compagnie de Jésus, demanda au P. Claudio Barriga SJ, son délégué, d’initier la recréation de l’Apostolat de la Prière. Cette première étape s’est conclue avec la lettre de la Secrétairerie d’Etat le 11 juillet 2014, par laquelle le Pape François approuvait le processus de recréation de l’Apostolat de la Prière. Ce processus a été décrit dans le document intitulé: « Un chemin avec Jésus, dans une disponibilité apostolique » (publié en décembre 2014).

Le 7 juillet 2016, dans une lettre envoyée aux évêques du monde entier, le Pape François nommait un directeur international pour le Réseau Mondial de Prière du Pape, le P. Frédéric Fornos SJ, proposé par le Supérieur Général de la Compagnie de Jésus, et demandait de nouveaux Statuts conformes au processus de recréation. En réponse à cette demande, en juin 2017, le Supérieur Général de la Compagnie de Jésus, le P. Arturo Sosa, SJ, accompagné du directeur international, remit au Saint Père une première version des Statuts de l’Apostolat de la Prière en tant que Réseau Mondial de Prière du Pape, lequel inclut le MEJ – Mouvement Eucharistique des Jeunes.

Ces Statuts furent approuvés en 2018, lorsque François institua le Réseau Mondial de Prière du Pape (Apostolat de la Prière et Mouvement Eucharistique des Jeunes) comme œuvre pontificale pour souligner le caractère universel de cette mission et mobiliser les catholiques par la prière et l’action, face aux défis de l’humanité et de la mission de l’Église (intentions de prière du pape). Dans les nouveaux statuts il était précisé que le Mouvement Eucharistique des Jeunes était la branche jeune de cette Œuvre Pontificale, et que la participation à ce Réseau pouvait se vivre sous différentes modalités : dans les groupes de l’Apostolat de la Prière par exemple, mais aussi dans les Communautés du Réseau Mondial de Prière, les Paroisses, les Sanctuaires, et d’autres groupes, ou bien sous la forme d’une participation individuelle.

Après deux ans de dialogue et de travail avec la Secrétairerie d’État du Vatican, le Saint-Père, en décembre 2020, a érigé en personne juridique canonique et vaticane la Fondation « Réseau Mondial de Prière du Pape », dont le siège est situé dans l’Etat de la Cité du Vatican.